Qu’est-ce que l’Inconscient?



On pourrait comparer l’inconscient à la partie immergée d’un iceberg, bien plus grande et plus profonde que la partie émergée, le conscient.

En effet des études récentes montrent qu'il est responsable de plus de 90 % de notre fonctionnement global. La partie consciente (la raison, le mental, l'analyse) ne représenterait que 10%...

On pourrait assimiler l’inconscient à tout ce qui n’est pas conscient. Le conscient traite les données qui nous sont utiles à un moment précis, et l’inconscient toutes les autres.


Qui parmi nous pensait à la sensation de notre corps sur cette chaise ou sur le sol il y a quelques instants ? Ou de la température de l’air qui pénètre dans nos narines et qui en ressort ?


L’inconscient régule et coordonne nos fonctions biologiques : la température du corps, la circulation sanguine, le rythme cardiaque, la respiration, la cicatrisation, le métabolisme…


Il gère notre mémoire et tout ce qui « nous rappelle » quelque chose. Par exemple, nous sentons une odeur particulière, qui nous rappelle la maison de nos grands-parents lorsque nous étions enfant. Il peut garder en «réserve» des expériences oubliées depuis longtemps, qui influent pourtant sur nos comportements actuels.


Il est très rapide, et perçoit les émotions. Par exemple lors de discussions avec d’autres personnes, avant même notre conscient. Il traite un plus grand nombre d'informations que le conscient qui est vite limité.


Le fonctionnement de l’inconscient est à la fois simple et complexe : il est orienté vers le plaisir et n'a pas d'esprit critique. Son langage est celui des rêves, il est métaphorique.


L’inconscient guide nos apprentissages et participe à la mise en place d’automatismes. Vous souvenez-vous de votre apprentissage de la conduite automobile ? Aussi complexe que cela paraissait au départ, les gestes sont devenus automatiques.


L’inconscient est aussi le siège de notre créativité. Qui n’a pas soudain une inspiration spéciale, ou une solution surgie de « nulle part », et qu’on a immédiatement la perception d’être « la bonne ? »


Il est protecteur. Lorsque la nuit, nous entendons un bruit qui peut paraitre dangereux, nous sommes instinctivement réveillés par notre inconscient pour que nous puissions réagir. L’inconscient nous protège parfois aussi en refoulant des événements traumatisants et les informations obsolètes, inutiles. En effet, il tente toujours de gérer les situations avec ses connaissances qu’il estime être adéquates pour nous. Néanmoins, cette fonction de refoulement a un prix : certaines "charges émotionnelles" coincées au fond de soi peuvent se traduire par un symptôme.


L’inconscient contient des ressources de sagesse, de connaissance illimitées. Des savoir-être et des savoir-faire que nous avons intégrés consciemment ou non.


S’il est distinct du conscient et possède ses propres modes de fonctionnement, l’inconscient perçoit, ressent, pense et réagit de façon autonome. Lorsque nous nous trouvons en état d’hypnose, nous pouvons ainsi accéder à des ressources insoupçonnées pour y puiser des solutions que nous n’aurions pas trouvées en réfléchissant mentalement comme à notre habitude.


Alors prêt pour le voyage ? 💫



#chemindulevant #hypnose #hypnoseericksonienne #inconscient #conscient #iceberg #mémoire #sagesse #connaissance #ressources #protection #métaphore #rêve #créativité #apprentissage #automatisme

30 vues0 commentaire